Des nouvelles de Sénart

Un nouveau centre logistique de 230 000 m²

Prologis annonce un nouveau centre logistique de 230 000 m² à Sénart

 Prologis annonce l'acquisition du site PSA Peugeot à Sénart, Moissy-Cramayel. L'opérateur en immobilier logistique entend réaménager les 60 hectares de terrain et substituer aux 100 000 m² de bâtiments logistiques existants, un nouveau centre logistique de 230 000 m² : Le Prologis Park Moissy II Les Chevrons, dont les premiers bâtiments devraient être disponibles début 2014. 

Du fret aérien et des vols d'affaires à Villaroche ?

Contrat de Développement Territorial de Sénart, février 2013

« Action 3.3.5 : Positionner Sénart comme l'une des principales plateformes franciliennes de correspondance pour le fret :
Sénart bénéficie sur son territoire d'infrastructures lui permettant de devenir l'une des principales portes d'entrées et de sortie du fret francilien. Des opportunités et des projets existent pour l'ensemble des modes de déplacement avec :

  • pour le ferroviaire : le fret à grande vitesse, l'autoroute ferroviaire, une plateforme ferrée, desserte ferrée pour le cœur urbain francilien,
  • pour la voie d'eau : le développement du fret fluvial sur le Port d'Evry,
  • pour l'aérien : la place de l'aérodrome de Villaroche,
  • pour la route : la réalisation d'infrastructures complémentaires pour maintenir l'attractivité de Sénart. »

Villaroche veut développer les vols d'affaires

Afin de dynamiser les 800 ha de zones d'activités entourant l'aérodrome de Melun, ses responsables misent sur l'aviation d'affaires.

Il ne cherche pas à concurrencer Le Bourget mais vise tout de même à lui grignoter quelques parts de marché. L'aérodrome de Villaroche, situé à 10 km de Melun, est en train de développer les vols d'affaires. Hier, une délégation de six personnes s'est rendue à Genève (Suisse), au salon Ebace, dédié à l'aviation d'affaires : Jean-Jacques Fournier, président du Syndicat mixte du pôle d'activités de Villaroche, Eric Lestien, son directeur, Gérard Eude, président de Seine-et-Marne Développement, l'agence économique du conseil général, Bernard Gasnos, président de la communauté d'agglomération Melun Val de Seine...

Objectif : « Faire connaître Villaroche aux compagnies privées d'affaires, explique Eric Lestien.
A part Toussus-le-Noble (Yvelines), nous sommes le seul aérodrome du sud francilien sur ce créneau. » Un positionnement idéal pour les patrons ou clients fortunés devant se rendre rapidement au sud ou à l'est de Paris. Au nord, ils peuvent atterrir au Bourget (Seine-Saint-Denis) ou à Pontoise-Cormeilles (Val-d'Oise).

« Notre aérodrome est au cœur de 800 ha de zones d'activités. Il n'y a pas d'équivalent en France, souligne Jean-Jacques Fournier. Pouvoir accepter l'aviation d'affaires est un atout pour le développement économique de cette zone, qui compte déjà la Snecma et où nous souhaitons développer l'emploi aéronautique et industriel. » « Nous aimerions accueillir cinquante avions d'affaires par mois en moyenne d'ici un à deux ans », projette Eric Lestien. Villaroche mise sur son positionnement, ses deux pistes, ses 26 ha de réserves foncières disponibles immédiatement et 76 ha à moyen terme (il s'agit de la plus grande réserve foncière d'Ile-de-France) et ses 5 000 m² de locaux prêts à accueillir des sociétés. Depuis avril, Elyxan Aviation, une société de « handling » (accueil aéroportuaire), s'y est justement installée. Elle s'occupe de l'accueil des passagers, du transport des bagages, propose une salle de conférences, un salon de détente pour les passagers, une salle de repos et de préparation de vol pour le pilote, la réservation de taxi, limousine, chambre d'hôtel... Un atout précieux pour attirer les chefs d'entreprise ou les clients fortunés.

Vendredi 17 mai, une riche blonde Américaine a atterri à Villaroche après un vol entre les Etats-Unis et Avignon (Vaucluse). « Elle vient régulièrement en Seine-et-Marne », confie Eric Lestien, volontairement discret. La femme a effectué son voyage à bord d'un luxueux Gulfstream V, un appareil coûtant entre 40 et 50 M€. L'appareil n'aurait pas pu se poser à Toussus-le-Noble. « La piste est trop courte », explique Nicolas Piccolier, responsable d'Elyxan Aviation à Villaroche. En revanche, la piste de l'aérodrome seine-et-marnais mesure 2 km. « Elle peut accueillir de beaux appareils ! » Cette longueur est l'un des atouts majeurs de l'aérodrome. Autre avantage : Villaroche ne subit pas de restriction d'horaire de vol, contrairement à Toussus-le-Noble, à cause des riverains, où il est interdit de voler le dimanche de 12 heures à 15 heures.

Source : Marine Legrand, Leparisien.fr, 23/05/2013

La gare TGV repoussée à l'horizon 2030

L'article de la République : 2013/07/01 La Rep Gare TGV
Ainsi la justification du CDT qui était la gare TGV est reportée à dans vingt ans.
Mais les Sénartais vont conserver les inconvénients du CDT sans les avantages.
Une éclaircie peut être sur la ligne D qui était maltraitée dans le CDT.

Les antennes de Saint Assise

Un courrier de DDNA sans réponse à ce jour.
L'information des citoyens ne vaut-elle pas une réponse ?
Le silence est assourdissant

Objet : Centre de Saint Assise (77) Cesson, le 5 avril 2013
Courrier avec AR

Amiral Charles-Edouard de Coriolis
Commandant de la Force Océanique Stratégique
Arsenal et port militaire
29200 - Brest

Amiral 

A l'occasion d'un entretien, à propos du rayonnement des ondes de Saint Assise, rapporté dans l'édition du 25 mars 2013 de la République de Seine et Marne, dans les rubriques « Cesson » et « Le fait de la semaine », vous indiquez qu' « une étude a été réalisée en 2004 afin de délimiter les zones à l'intérieur du centre de transmission » et vous ajoutez : « Nous sommes conformes à la réglementation en vigueur ».
Vous précisez également que l'étude établit trois zones et que vous vous engagez « à ce que l'extérieur de la clôture du terrain soit en zone verte (accessible à tous) », poursuivant : « Il y a un principe de précaution, même si les effets des rayonnements électromagnétiques sont méconnus ». Vous indiquez également : « Il n'y a pas de rayonnements en dehors des clôtures ».
Dans ces conditions, comment se fait-il que les cardiofréquencemètres et les compteurs kilométriques des cyclistes circulant aujourd'hui sur le VC3, a priori en zone verte, dysfonctionnent ?
Dans cette même édition, vous expliquez que : « Hormis les aspects techniques, sujet sensible au cœur de la souveraineté nationale, nous n'avons rien à cacher ». Nous vous demandons donc de :

  • rendre publics, les éléments de l'étude de 2004, concernant les zones habitées et fréquentées ;
  • publier la nouvelle étude, après la mise en place des deux nappes d'émissions de signaux, dès l'été.

Conscients de l'intérêt du centre de Saint Assise pour la défense nationale, nous considérons, également, comme vous l'avez souligné, qu'il doit y avoir « un principe de précaution » et un souci de transparence dont les riverains du centre doivent bénéficier.
Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions d'agréer, Amiral, l'expression de notre considération distinguée.

Le Président